A Myth of Two Souls

Exile

Texte de Arshia Sattar

Quatorze années dans la foret nous attendent. Quatorze années loin d'Ayodhya. Mais je préfère ne pas y penser.

Il faut que je prenne la vie au jour le jour et que je protege mon frère et sa femme. Il ne faut pas que je fléchisse, que j'aie le moindre doute quant aux devoirs qui m'incombent.

Comme les sujets d'Ayodhya aiment mon frère ! Ils savent que c'est lui qui devrait être roi. Ils attendront son retour et l'aimeront alors autant qu'ils l'aiment aujourd'hui.

Cher père, ton corps retourne auprès des cinq elements qui le composent – la terre, le feu, l'eau, l'air et l'ether.

Elle a qualifie ca d'amour. Comment l'amour pourrait-il être violent et vouloir anéantir pour mieux conquérir ?

Je sais qu'on me reprochera éternellement de lui avoir tranche le nez. Il n’empêche que je suis reste fidèle a ma promesse : Shurpanakha, la démone de la foret, n'a pas pu nuire a Rama ni a Sita.

Que t'ont-ils donc fait, ma soeur ! Quelle violence abritaient-ils en eux pour détruire ton visage et mutiler ton corps ?

Qui sont ces gens, ces princes d'Ayodhya ? Comme toi, je te le jure, ils connaitront le mal d'amour – ton humiliation ne restera pas impunie.